Carême confiné (C²) : approfondir CO VI(d)-19

Nous entendons ce sigle en permanence : COVID-19.

Co pour dire Corona

Vi pour dire Virus

D pour dire Disease (maladie)

19 pour l’année de sa découverte.

Dans la Bible CO VI D 19 :

Co c’est aussi l’abréviation de la première lettre de l’apôtre Paul aux chrétiens de la communauté de Corinthe.

Avec le VI ouvrons le chapitre 6 de la première de ces lettres

Puis, Découvrons regardons au verset 19 !

Comme cette épidémie qui touche de plein fouet cette année 2020, poussons notre curiosité jusqu’au verset 20, car la phrase entamée au verset 19 appelle sa suite…

(19) Ne le savez-vous pas ?
Votre corps est un sanctuaire de l’Esprit Saint,
lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ;
vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes,
(20) car vous avez été achetés à grand prix.
Rendez donc gloire à Dieu dans votre corps.

Sans chercher aucun rapprochement avec la situation présente*, mais uniquement opportunité de se laisser saisir par la Parole de Dieu et d’en méditer ici un court extrait.

Cet extrait de la lettre de saint Paul invite à prendre soin de son corps, car il n’est pas simplement de la “viande animée”, mais il est appelée à accueillir l’Esprit de Dieu. Nous avons donc une responsabilité immense, qui est de veiller à celui-ci, mais aussi sur celui de nos frères et soeurs. Jésus, Parole faite chair, s’est incarné. Par son geste d’amour sur la croix, nous a rappelé à quoi nous sommes appelés. Ces paroles de l’apôtre trouvent leur place dans un contexte tendu où le corps est dénigré dans des comportements immoraux. Paul prend de la hauteur et sort de la seule conception physique et matérielle pour dire la signification spirituelle du corps, demeure de Dieu.

“La réaction de Paul se fonde sur la dignité de la personne humaine, rachetée, corps et âme, par le Christ. Le corps lui-même est destiné à la résurrection glorieuse. Ce corps appartient au Christ dont il est l’un des membres et le Saint Esprit y habite. Toutes ces raisons commandent de respecter le corps humain dont la destinée est d’être pour le Seigneur.” (source : interbible.org)

* Rappelons d’ailleurs que l’entreprise de diviser le texte biblique en chapitres, puis en unités plus petites appelées versets, a vu le jour bien tard dans l’histoire du texte.

Cet extrait se termine par une invitation à “Glorifier Dieu dans son propre corps”

Autrement dit, glorifions Dieu dans toutes nos interactions, dans nos paroles et nos actes, dans nos rapports avec les autres, dans nos liens familiaux et amicaux. S’ils sont plus limités aujourd’hui, saisissons l’occasion de les vivre plus intensément, de les savourer et d’en rendre grâce à Dieu.