Témoignage d’un prêtre

Merci au père Dominique MOOG pour son bel appel à découvrir la Parole de Dieu, encore et encore :

 

“Je peux être prêtre, proclamer la Bonne Nouvelle tous les jours, et oublier de me nourrir régulièrement de l’Évangile.
Je peux être une pierre vivante de l’Église, assumer de belles responsabilités en paroisse, et oublier de construire sur le roc de la Parole.
Je peux être choriste, chanter des dizaines d’alléluias à quatre voix, et oublier d’écouter l’Évangile que j’acclame.
Je peux être catéchiste, faire découvrir l’Évangile à des enfants, et oublier de me laisser élever par cette Parole.
Je peux être parent et inscrire mes enfants à l’initiation chrétienne et oublier l’enseignement de l’Évangile.
Je peux participer à la messe tous les dimanches depuis quatre-vingt ans et oublier la nouveauté de l’Évangile.
Je peux vivre la solidarité au nom de ma foi et oblier le message évangélique qui inspire cette charité.
Je peux être lecteur, proclamer la Parole de Dieu et oublier d’écouter l’Évangile, sommet de la liturgie de la Parole.
Je peux demander l’eau du baptême pour mes enfants et me dessécher en oubliant que l’Évangile est une source.
Je peux avoir vécu une foi paisible pendant des décennies et découvrir que les questions actuelles de la société, des jeunes, des incroyants ou des autres religions demandent des réponses que je ne pourrais pas donner su j’oublie d’approfondir l’Évangile.
Je peux être scout et oublier que c’est l’Évangile qui a inspiré Baden-Powell.
Je peux vivre à Wissembourg et oublier que, sans l’Évangile, il m’est impossible de comprendre le passé et le patrimoine de ma cité.
Je peux vivre en France et me couper des racines, si j’oublie les clefs que donne l’Évangile pour comprendre l’histoire de mon pays.
Je peux être en recherche, me poser de multiples questions et oublier que l’évangile est chemin de vie et lumière pour aujourd’hui.
Ma foi peut s’affadir, mon désir peut s’évanouir, mes convictions s’appauvrir, quelle joie alors de goûter à la saveur de l’Évangile !

 

Vous aussi partagez votre témoignage en remplissant le formulaire ci-dessous. Merci car ces petits grains de sel donneront certainement du goût aux autres !