Solennité de l’Ascension : nouvelle fiche ‘Saveurs d’Evangile’

Les derniers mots d’un écrit sont particulièrement forts. Pour la solennité de l’Ascension, la liturgie propose la lecture de la fin de l’évangile selon Matthieu. Soyons attentifs à cette dernière parole du Christ Ressuscité…

Lire les textes du jour, plus particulièrement l’évangile que nous vous invitons à relire et méditer

Faire attention à chaque mot, chaque expression de l’enseignement de Jésus.

Méditer l’évangile du jour puis lire les quelques lignes de commentaire ci-dessous

Une dernière parole… pleine de sens !

 

Le texte de ce jour de l’Ascension nous permet de lire la conclusion de l’évangile de Matthieu. S’agissant de la dernière parole de Jésus à ses disciples, nous sommes invités à y accorder une importance particulière.

Le cadre géographique n’est pas choisi au hasard : la Galilée a été le terrain d’évangélisation favori de Jésus, notamment les abords du Lac de Tibériade. Sur cette montagne, Jésus a longuement enseigné. Il a aussi réalisé des actes extraordinaires qui sont encore dans toutes les mémoires, comme la multiplication des pains et des poissons, ou certaines guérisons de païens. Au moment de ces actes, les disciples n’ont certainement pas tout compris. À présent, tout devient plus clair. Jésus invite ses disciples à visiter «  toutes les nations » pour transmettre son message, la Bonne Nouvelle.

Jésus a préparé le chemin, et les disciples sont invités à relire tous les évènements vécus aux côtés de leur maître pour faire de même et marcher dans la même direction. Pourtant certains disciples ont encore des doutes… Avec leurs craintes et leurs hésitations, ils vont se lancer ! Derrière ces lignes de l’évangile de Matthieu, nous percevons déjà une communauté vivante, baptisant au nom de Dieu, Père, Fils et Esprit, et transmettant l’héritage des apôtres.

Matthieu ne raconte pas l’ascension de Jésus. Le récit de « cet épisode » se trouve dans les écrits de Luc. Celui-ci en fait un épisode-clé, comme une charnière articulant son œuvre en deux volumes : il est présent à la fin de l’évangile (Lc 24,36-53) et au début du livre des Actes des Apôtres (Ac 1,6-11). Les deux récits se ressemblent fortement et se distinguent pourtant subtilement. L’épisode de l’Ascension de Jésus indique pour l’un la fin d’une histoire, et pour l’autre, le début d’une aventure. Sans évoquer cet épisode du départ au ciel de Jésus, les dernières lignes de l’évangile de Matthieu en révèlent tout son sens : le Christ est visible et présent dans l’œuvre des disciples, eux qui transmettent la Bonne Nouvelle et qui baptisent. Par le baptême, ceux qui en ont le désir, « plongent » ainsi dans le mystère pascal et passent de la mort à la vie. Les catéchumènes vivent alors de la vie du Christ Ressuscité. Ces dernières lignes de l’évangile de Matthieu permettent de nous recentrer sur l’essentiel de la solennité de l’Ascension. En effet, nous ne célébrons pas la montée au ciel de Jésus, mais nous célébrons et fêtons Celui qui est présent avec nous et en nous, tous les jours jusqu’à la fin du monde. Souvenons-nous, c’est l’Emmanuel, Dieu-avec-nous, venu habiter au milieu des hommes (Mt 1,23).

Si vous souhaiter approfondir ce texte, nous vous renvoyons à la nouvelle fiche “Saveurs d’Evangile” de ce jour qui se trouve sur la plate-forme pédagogique Moodle :

Télécharger la fiche principale de ce dimanche :

Si vous n’avez pas encore de compte, prenez quelques instants pour vous inscrire. C’est gratuit et guidé. La fiche de ce dimanche est celle de l’Ascension l’année A (elles sont classées par temps liturgiques – voir dans Diverses solennités de l’année).

Prendre le temps de s’interroger et de savourer ce texte dans sa propre vie de foi.

Avoir des doutes

Les réactions des disciples ne sont pas unanimes à la vue du Ressuscité.

→ Quels sont mes doutes ou mes difficultés dans la compréhension du mystère de la Résurrection ? Puis-je les partager en toute simplicité dans cette cellule ecclésiale qu’est l’équipe Saveurs d’Évangile ?

Présent à jamais

Jésus assure les disciples de sa présence jusqu’aux temps derniers. La mort et la résurrection de Jésus, ce n’est pas seulement une belle histoire à raconter.

→ Comment est-ce que je présente Jésus à celui qui ne le connaît pas ? Qu’est-ce que je retiens de Jésus et qu’il est important pour moi de transmettre ? Quel est mon témoignage ?

Terminer en prière

Dieu notre Père, ton Fils unique Jésus-Christ, ressuscité d’entre les morts, a confié à ses disciples sa mission : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19). Tu nous rappelles que, par le baptême, nous participons tous à la mission de l’Eglise. Par le don de ton Esprit Saint, accorde-nous la grâce d’être témoins de l’Evangile, courageux et ardents, pour que la mission confiée à l’Eglise soit poursuivie en trouvant des expressions nouvelles et efficaces qui apportent la vie et la lumière au monde. Aide-nous à faire en sorte que tous les peuples puissent rencontrer l’amour sauveur et la miséricorde de Jésus-Christ, notre Seigneur et notre Dieu, qui vit et règne avec Toi, dans l’unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.
Amen.

Prière du mois missionnaire extraordinaire 2019.