Fête de la Sainte Trinité – fiche Saveurs d’Evangile

Le premier dimanche après la Pentecôte, l’Église fête la Très Sainte Trinité. L’Esprit nous relance sans cesse pour nous donner le désir de nous aventurer, à la suite du Fils, vers le Père.

Lire les textes du jour, plus particulièrement l’évangile que nous vous invitons à relire et méditer

Lire les textes du jour, plus particulièrement l’évangile que nous vous invitons à relire et méditer

Entretien avec Nicodème.

Au cœur de la nuit, un homme cherche à comprendre… Cet homme est un pharisien et un notable juif du nom de Nicodème. Il ira rejoindre Jésus pour trouver des réponses à ses questions. Le court extrait de l’évangile invite le lecteur au cœur de leur discussion dans l’une des réponses de Jésus.

Ces quelques lignes sont d’une incroyable intensité. En quelques mots, le lecteur ou l’auditeur de l’évangile est emporté dans l’intimité de la relation entre Dieu et son Fils unique, bref dans une histoire de famille. La relation ne s’arrête pas entre ces deux personnes, mais elle s’ouvre au monde et aux hommes. Pour la solennité fêtée ce dimanche, il manque apparemment quelqu’un dans la relation trinitaire : l’Esprit. Il est pourtant bien présent en toile de fond, tout au long de l’enseignement de Jésus. Au début de sa discussion avec Nicodème, Jésus parle de l’Esprit : « personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair ; ce qui est né de l’Esprit est esprit. Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. […] En effet, celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, car Dieu lui donne l’Esprit sans mesure. » (Jn 3,5-6.8.34). Ces paroles aux allures énigmatiques parlent du souffle libre et vitalisant de Dieu, l’Esprit !

La relation de Dieu, Père-Fils-Esprit, dans l’esprit trinitaire et dans la relation avec les hommes, est décrite avec des termes particuliers : aimer, donner, croire, obtenir la vie, envoyer, juger, sauver. Voici en quelques mots comment résumer à la fois la prédication de Jésus et le contenu de l’évangile de Jean. En trois versets, nous avons un condensé incroyable du message, un évangile dans l’évangile ! L’essentiel est là : le don d’amour du Père qui a envoyé son Fils, ce Fils qui va se donner par amour pour nous.

Que fête-t-on à la Trinité ? Le mystère d’amour en Dieu trine-et-un. La rencontre de Jésus avec Nicodème se terminera d’ailleurs sur ces mots : « Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main. » (Jn 3,35).

 

Télécharger la fiche principale de ce dimanche :

 

Si vous n’avez pas encore de compte, prenez quelques instants pour vous inscrire. C’est gratuit et guidé. La fiche de ce dimanche est celle de la Trinité de l’année A (elles sont classées par temps liturgiques). Vous y trouverez d’autres ressources pour ce dimanche comme la découverte d’un témoin !

 

Prendre le temps de s’interroger et de savourer ce texte dans sa propre vie de foi.

Un Père aimant

« Dieu a tellement aimé le monde… »

Comment est-ce-que je reçois cette affirmation extraordinaire ? Quel regard m’ouvre-t-elle sur le monde ?

 

Un courant d’amour

« Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas… »

Est-ce que je crois que l’Esprit me relance et me guide chaque jour, dans ma marche à la suite du Fils, vers le Père ? Est-ce que je crois que je peux compter sur lui pour me mener par le juste chemin quand mon pas se fait hésitant ?

Prier

Intentions de prière

  • Pour ceux qui peinent à croire en un Dieu-Père
  • Pour ceux qui se sentent perdus, sans repères
  • Pour ceux qui se laissent travailler par l’Esprit
  • Pour nous tous qui avons besoin d’être sauvés de nos impasses

 

Prière :

Ô Père éternel,
ô Fils unique de Dieu,
ô Saint-Esprit du Père et du Fils,
venez en moi, venez en mon cœur,
séparez- moi de tout ce qui n’est pas vous,
attirez- moi à vous,
vivez et régnez en moi
et faites que tout mon être,
toute ma vie soient totalement consacrés à votre pure gloire.

Saint Jean-Eudes